• Colloque sur l’histoire de l’abbaye de Clairac

    Hier s’est déroulé un colloque à Clairac consacré à l’histoire du village et celle de son abbaye. Pour cela un comité d’historiens et d’experts a été réuni afin de faire part de leurs connaissances et de leurs découvertes à ce sujet.

    La journée commença par les remerciements du Maire Michel PERAT aux intervenants mais aussi aux clairacais qui étaient venus nombreux pour découvrir l’histoire du village et de son abbaye.

    Puis laissa la parole à Monsieur Robert FLAUJAC, président de l’académie d’Agen. A cette occasion, il rappela que l’abbaye et ces jardins forment un tout et qu’une abbaye sans jardins est une abbaye sans âme. Il continua en disant que parler d’une abbaye, c’est aussi parler de l’esprit ascensionnel de l’abbé qui la dirige. Il souligna à cette occasion le luxe et l’abondance des repas des moines de Clairac à l’époque de leur apogée. Et il termina son discours par un rappel des sièges qu’à subit le village et cita le poème de Théophile de Viau, natif de Clairac, intitulé « Sacrés murs du Soleil où j’adorais Philis »

    « Sacrés murs du Soleil où j’adorai Philis,

    Doux séjour où mon âme était jadis charmée,

    Qui n’est plus aujourd’hui sous nos toits démolis,

    Que le sanglant butin d’une orgueilleuse armée,

     

    Ornements de l’autel qui n’êtes pas fumée,

    Grands temples ruiné, mystère abolis,

    Effroyables objets d’une ville allumée,

    Palais, hommes, chevaux, ensemble ensevelis,

     

    Fossés larges et creux tous comblés de murailles,

    Spectacles de frayeur, de cris, de funérailles,

    Fleuve par où le sang ne cesse de courir,

     

    Charniers où les corbeaux et loups vont tous repaître,

    Clairac pour une fois que vous m’avez fait naître,

    Hélas ! Combien de fois me faites-vous mourir ! »

     

    Colloque sur l’histoire de l’abbaye de Clairac

     

    La parole fut alors transmise à Stéphane Capot, directeur des archives départementales du Lot-et-Garonne. Il souligna l’absence de documents écrits sur Clairac témoignant de son histoire donnant lieu aux plus grands fantasmes comme par exemple la construction légendaire de son abbaye par Pépin le bref ou Charlemagne. Puis, il enchaîna en disant que les documents qui étaient en la possession des archives sont très minces surtout pour la période médiévale du village.

    Cependant, ils allaient pouvoir parler de ce qu’ils savaient et avaient étudié à propos du village grâce à ces documents. 

     

    Colloque sur l’histoire de l’abbaye de Clairac

    Ce fut ensuite le tour de Monseigneur DUVAL-ARNOULD, ecclésiastique et archiviste du chapitre de Saint Jean de Latran de parler. Il révéla alors que dans les archives du Latran se trouvaient des documents inconnus des archives départementales. Puis il continua en donnant les sources principales desquelles on pouvait tirer des informations de l’histoire de Clairac.

     

    Colloque sur l’histoire de l’abbaye de Clairac

    Puis, ce fut le tour du directeur des études émérite de l’école pratique des hautes études (EPHE), Monsieur Jean-Lou LEMAÎTRE. Il parla de l’obituaire de Clairac. C’est un registre des défunts de la communauté clairacaise et de leurs donateurs ainsi que des messes qui leur étaient consacrées. On y apprend qu’à l’époque, on pouvait demander à ce que soir célébrée une messe pour prier l’âme d’un défunt le jour de son anniversaire en moyennant une certaine somme d’argent ou de biens. Ce registre prenait donc souvent des allures de livre de contes. Monsieur LEMAÎTRE fit une remarque, beaucoup de personnes dont la messe était célébrée étaient des moines ou des ecclésiastiques. Or, normalement, les moines de l’ordre de Saint Benoît (comme c’est le cas à Clairac) n’ont pas de biens personnels. Cela voulait donc dire que les moines à l’époque contournaient leurs propres règles. Il conclut en disant que l’obituaire de Clairac est l’un des seuls ouvrages nécrologiques originaux de la zone de Bordeaux.

     

    Colloque sur l’histoire de l’abbaye de Clairac

    Pour finir la matinée, Monsieur Yannick ZABALLOS, guide du château de Bonaguil a fait part des observations qu’il avait pu faire sur l’évolution de l’abbaye et son clocher de Clairac construite et retouchée plusieurs fois au cours des siècles. A partir de photographies de l’abbaye et de son clocher, il a démontré que ce bâtiment a été retouché, retoqué plusieurs fois et que souvent les pièces ont eu plusieurs fonctions selon les époques et les propriétaires. Il termina par une photo de l’accès à la petite guette située au-dessus du clocher qui vue de l’intérieur ressemble à une cheminée. En effet l’accès y est très étroit.

    Colloque sur l’histoire de l’abbaye de Clairac

    La séance du matin se termina par un apéritif offert par la mairie.

     

    A 14 heures, l’équipe donna rendez-vous aux Clairacais place de l’église où trois visites différentes étaient organisées. Janine CASTERA, guide très connue de Clairac, présenta le Bourg et ces fortifications ; Stéphane ROUQUET, guide conférencier à Couthures sur Garonne présenta l’église et, l’actuel propriétaire de l’abbaye ouvrit ces portes pour une visite de l’intérieur du bâtiment. Les visites ont été faites en simultané et chacun a donc dû choisir une visite sur les trois proposées.

     

    Après les visites, de retour dans la salle du Lot, Monsieur Bernard BARBICHE présenta l’histoire de la donation de l’abbaye de Clairac au chapitre de Saint Jean de Latran et les conséquences de cette donation sur les relations entre la France et le Latran au fil des siècles. Il conclut en rappelant que grâce à cette donation, tous les chefs de l’Etat français ont le droit los de leur prise de pouvoir au titre de Premier et unique Chanoine du chapitre de Saint Jean de Latran. Le dernier chef d’Etat à avoir pris possession de ce titre était Nicolas Sarkozy.

     

     

    Par la suite, les clairacais présents dans la salle eurent droit à une reconstitution de Clairac à l’époque médiévale par Alain BESCHI, responsable de l’unité Recherche, service inventaire Aquitaine. On découvrit alors que Clairac était une ville très fortifiée avec deux portes d’entrée sans doute situées rue porte pinte et rue des couteliers. Mais plus impressionnant encore, des documents trouvés montrant la topographie de Clairac lors de sièges par l’armée royale font état de fortification à la Vauban. Même si ces fortifications ne sont aujourd’hui plus là, le tracé de certaines rues et allées du village correspond encore à ces tracés.

     Colloque sur l’histoire de l’abbaye de Clairac

    Colloque sur l’histoire de l’abbaye de Clairac

    Pour finir, Monsieur Clair MORIZET, un clairacais, présenta un plan de Clairac encore inconnu retrouvé par hasard dans un vide grenier à Nérac. Ce plan aurait été fait par Hyacinthe LACLOTTE, architecte du XVIIème siècle montrant l’abbaye de Clairac et ces jardins. Chaque bâtiment y était légendé. Puis il a enchaîné par des photographies de chaque bâtiment montrant ainsi ce qu’il reste de l’abbaye et des alentours. Il termine en lançant un appel à tous les clairacais ayant des photos des rues, des maisons de Clairac tel qu’il était autres fois, de bien vouloir le contacter.

     

    Colloque sur l’histoire de l’abbaye de Clairac

    Après ces nombreuse informations, Monsieur CAPOT et le maire conclurent cette journée de colloque en s’étonnant des nombreuses surprises de cette journée et en espérant que les découvertes qu’ils venaient de faire allaient pouvoir être exploitées dans un futur proche.

     

    Des actes seront publiés sous forme d’un livre vers le mois d’octobre comprenant tous les travaux et découvertes des différents intervenants.

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :