• Journée européenne du patrimoine 2014 l'after

    Journée européenne du patrimoine 21/09/2014

     

    La journée du patrimoine a été marquée par beaucoup d’enthousiasme.  Matinée comme après-midi, les visiteurs se sont succédés devant les différents lavoirs. A 11h commença la ballade comptée où on fit une halte au château de Vivens pour conter son histoire. 12h Un superbe piquenique dans un décor de rêve à côté du lavoir de Monsieur Barre à Samson. Puis le soir, un apéritif a été offert par Monsieur Saudel au lavoir de la Molère. Durant la journée diverses animations ont été organisées.

    Au lavoir de Samson, a eu lieu le piquenique ainsi qu’une exposition sur les lavandières du lot.

    Au lavoir de Marçac, la suite de l’exposition sur les lavandières du lot.

    Au lavoir de La Molère a eu lieu l’appéritif du soir proposé par monsieur Saudel.

    Au lavoir de Fernand a été organisé une exposition de vielles variétés de pommes, une exposition sur les codes des lavandières et une animation où deux membres de l’asso des z’arts se sont prêté au jeu des lavandières.

    IMGP9318
    IMGP9319
    IMGP9322
    IMGP9323
    IMGP9328
    IMGP9329

     

    C’est de l’exposition du lavoir de Fernand que je vais parler plus particulièrement. Vous allez pouvoir retrouver ici l’exposition que j’ai réalisée sur les codes des lavandières :

     

     

    Les codes vestimentaires des lavandières :

    Le mouchoir de tête :

    Certaines fois une petite queue sort de ce mouchoir. Quand vous voyez cette queue derrière, c’est que la lavandière est un cœur à prendre !

    Quand il est vers l’avant, la lavandière est mariée.

    Quand il ne se voit pas, ça veut dire que la lavandière est veuve.

     

    img démon lavendière 1

    Les femmes avant les cheveux très longs à cette époque, leurs cheveux sont peignés avec la raie au milieu et les cheveux en bandeau.

     

     

    Le mouchoir :

    Le mouchoir était toujours travaillé avec un certain nombre de plis en fonction de la largeur des épaules. On y insérait ensuite des épingles pour tenir le tout le but étant de ne pas gêner notre travailleuse quand elle levait les bras. On compte une épingle derrièredeux juste au dessus de la poitrine de chaque côté et la dernière mintient le bout du mouchoir à l’intérieur du tablier ou de la jupe. C’est de là que vient l’expression « tiré à 4 épingles ».

     

    img démon lavendière 2

     

     

    La robe :

    La robe de la lavandière est doublée en bas et n’a pas d’ourlet mais un galon. C’est pour palier à l’usure. En effet, quand le galon était usé il suffisait alors de le retirer pour en mettre un autre. Quand le bas était vraiment usé, les robes avaient un pli religieux (lébet) qu’il suffisait de défaire pour retrouver une longueur égale à la précédente même si on a coupé le bas.

    img démon lavendière 3
    img démon lavendière 5
    img démon lavendière 4

    Les robes :

    Elles sont constituées de la chemise, du tablier, de la jupe, la sous jupe et de la culotte qui n’était portée que pour les grandes occasions.

    img démon lavendière 6

     

    Les couleurs :

    Ici, on portait les couleurs gasconnes : Le bleu, le rouge, le noir et le blanc.

     

    Pour finir :

    Le journal le « Sud Ouest » nous a fait l’honneur de publier un article sur la journée du patrimoine.

     

    presse 2014-26-09 001
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :